Le load balancing facile (DNS Round Robin)

J’avoue qu’il peut être plutôt lourd, et coûteux de faire du load balancing. Pour rappel, le Load Balancing consiste dans la répartition d’une charge de trafic (web ou autre) entre différents serveurs. Quand on atteint des volumétries importantes, cette technique devient indispensable. J’ai testé jusque là plusieurs méthodes :

  • Un service dédié OVH a 9,99€/mois
    • Mauvaise idée, pas stable, plante fréquemment
    • Reste cependant simple a manipuler
  • Un HAProxy (ma préférée)
    • Nécessite quelques connaissances en administration et réseau.
    • Puissant et stable
  • le DNS Round Robin
    • Cette technique est la plus simple. Pas forcément la plus sûre, mais elle fonctionne. C’est sur cette dernière que nous allons nous pencher

What is it ?

Le DNS Round Robin est une technique de sioux qui consiste en l’ajout de plusieurs adresses IP pour un même nom de domaine.

Ce n’est pas vraiment du load balancing, car il n’y a pas de couche de monitoring des serveurs en backend (serveurs de destination du load balancer) afin de s’assurer que le serveur est UP (et le cas échéant, d’envoyer une alerte ou autre).

C’est le navigateur et le poste client qui jouent ce rôle. De ce que j’ai pu tester jusque là, si la première IP présente dans le DNS ne répond pas, la seconde répond et vice versa. Ca relève donc plus de la bidouille Étonnamment, la charge est plutôt bien répartie. Cependant, il n’est pas possible de baisser le poids d’un serveur par rapport a un autre.

Comment le mettre en place ?

Les instruction DNS de votre nom de domaine ne sont ni plus ni moins que des lignes dans un fichier de configuration. Votre registrar vous fourni une interface pour le construire. Il suffit donc d’ajouter pour votre domaine 2 (ou plus) entrées de type A vers les différentes IP souhaitées :

.www.domain.com     A     26.87.657.23
.www.domain.com     A     26.87.657.24

Le tour est joué. Sur l’interface de votre Registrar, un OVH ou un Gandi, il suffira d’ajouter plusieurs fois une IP pour le même nom de domaine. Rien de compliqué. N’hésitez pas à commenter cet article si vous avez une expérience différente !

Vous aimerez aussi...