Un développeur au Marketing. Wouat ?

J’avais rédigé un article sur le sujet il y a quelques années qui s’est égaré dans les méandres d’internet, donc je me prête à nouveau à l’exercice.

Je travaille depuis plus de 10 ans maintenant dans le milieu du web et ai pu voir pas mal de choses dans les organisations & manières de fonctionner. Il m’en reste encore beaucoup à découvrir je pense.

Un des points de vue intéressant que j’ai toujours défendu, mais qui n’est pas rentré dans les mœurs en France, c’est le fait de faire rentrer un peu plus de technique dans les équipes Marketing & opérationnelles.

En effet, le web EST par définition quelque chose de technique. Je n’ai jamais compris comment on pouvait y réussir sans même comprendre les bases de ce qui le constitue.

Pire encore, j’ai pu voir des équipes se faire « arnaquer », par manque de connaissance techniques. Les risques sont nombreux :

  • Sur-facturation de la part de prestataires ou multiplication de ces derniers
    • Et par conséquent, alourdissement important des charges sur le résultat d’exploitation
  • problèmes de priorisation avec les équipes techniques
  • Délais importants de mise en place d’applications stratégiques
  • Perte de maîtrise totale sur l’activité
  • Manque d’analyses…

Quelques exemples de problèmes concrets :

  • Tag Management : N’espérez pas le gérer sans un support technique. Sauf que si vous faites appel a vos équipes de développement, un tag peut tout de suite prendre un temps incroyable à être installé. Un minimum de connaissances javascript est fortement conseillé
  • La data : il existe beaucoup de dashboards automatisés. mais, pour analyser le business en profondeur, il convient d’avoir un minimum de compétences en bases de données & en techniques d’analyse. Mieux encore, connaitre les subtilités d’un plan de tagage pour un analytique & le fonctionnement de ce dernier me semble être essentiel pour tirer des KPI réalistes de l’activité.
    • Sur ce point, certaines sociétés ont tout de même réussi a mettre en place des équipes BI performantes, je suis mauvaise langue.
  • Les projets : Pour se « protéger », les équipes techniques ont souvent tendance a sur-estimer le chiffrage d’un projet. Il est important de connaitre les méthodologies de développement et en quoi un projet impacte une application pour réussir sa relation avec les équipes techniques

Bien évidement, il ne s’agit pas pour tout le monde d’être un développeur confirmé (quoi que, même en primaire, on apprend l’HTML maintenant).

Je ne parle pas de recruter un développeur J2EE, mais bien d’un profil qui a déjà fricoté avec du code et qui à une sensibilité avec le fonctionnement d’un business web.

Bien entendu, la plupart des startup’s n’ont pas ce genre de problèmes, car elles sont le plus souvent constituées par des binômes technico marketeux. Ce billet s’adresse surtout à de grandes entreprises, qui ont besoin d’évoluer sur le web.

Conclusion :

N’hésitez pas a recruter un profil technique dans vos équipes marketing, que ce soit en support ou en collaboration. Vous n’en retirerez que des bénéfices à court termes.

Vous aimerez aussi...