La segmentation des offres internet n’arrivera jamais !

On lit ça et là que Bercy, et d’autres organismes européens, sont favorables a des offres internet segmentées.

Ça veut dire quoi ?

Cela signifie un retour arrière sur les offres existantes. Exit les accès a la globalité du web, le FAI pourra choisir de vous laisser accéder au net de base, puis de vous faire payer en sus certains services comme Youtube, Spotify ou autres (en plus de votre abonnement au service concerné). Idem pour les mails, ce qui était encore le cas il y a peu sur certains forfaits mobiles.

Dans les faits, les FAI préparent vraisemblablement des offres Low Cost incluant seulement certains services, à destination des 15 / 25 ans ou > 70 ans, plutôt que des forfaits a 35 € limités a certains services.

Quel est l’objectif ?

De faire toujours plus de pognon, évidemment, il y a fort a parier que des lobbyistes mal lunés traînent dans les couloirs de l’assemblée et du parlement européen en prônant les intérêts de leurs patrons en mal d’argent.

En quoi ça n’arrivera jamais ?

Plusieurs points rendent cette application impossible :

  1. Cela va à l’encontre de la neutralité du net Même si les FAI s’en cognent royalement, les internautes sont désormais habitués a pouvoir surfer sur tout, n’importe quand, n’importe comment. Et personne ne veut d’un internet bridé à l’heure ou nous avons des forfaits qui englobent du tout illimité. De plus, on tue dans l’oeuf les entreprises qui souhaiteraient créer de nouveaux services sur internet, puisque les FAI vont privilégier les services similaires pour lesquels ils ont signé des accords.
  2. Les offres de Proxy & VPN grand public vont pleuvoir ! Tout ce qui risque d’arriver à nos pauvres petits FAI, c’est qu’un grand nombre d’internautes vont prendre l’abonnement le moins cher possible (genre 5 €), puis s’abonner à un service de proxy ou VPN, qui leur permettra de s’affranchir des limitations du FAI et d’utiliser internet dans sa globalité. Là on est dans le pire des cas, puisque le FAI va tout simplement perdre de l’argent.
  3. De nouveaux opérateurs vont apparaître Pour profiter de cette manne providentielle, des opérateurs intelligents, tels que Nerim ou Nordnet vont proposer des offres tout compris et raffler de grosses parts de marché.
  4. Les consommateurs sont déjà habitués A avoir une connexion globale. Comment demander a des utilisateurs habitués d’avoir moins pour le même prix ?

Il y a fort a parier qu’en réalité, comme je le disais plus haut, les offres que les opérateurs préparent sont des offres a bas prix, qui n’englobent que quelques services. Par exemple, Orange pourrait proposer un forfait a 10€ qui englobe Deezer (qui leur appartient), Dailymotion (qui leur appartient aussi) et les mails (ceux d’orange, bien sûr), 2 heures de communication & SMS illimités, mais pas de surf, pas de Youtube etc.

C’est également un moyen intéressant de limiter la baisse des prix des télécommunications. avec ce type d’offre, il sera moins évident de lancer de grosses campagnes de coup d’éclat comme free a pu le faire.

Donc, pas de panique, ce n’est pas demain que vous verrez votre connexion fibre limitée a certains services seulement.

Vous aimerez aussi...